Vous n'êtes pas identifié(e).

gelormini

whitefang
28-02-2014
gelormini

candidature de ce jeune driver a prendre tres au serieu le petit bazire
Portrait : Gabriele Gelormini, un jeune Italien pressé
Arrivé il y a plus de sept ans sur notre sol, le jeune pilote italien Gabriele Gelormini a accompli bien du chemin depuis. Champion de France des apprentis en 2013, il est en passe de se faire un nom, comme en témoigne sa réussite dans la Casaq Ligue.

« C’est mon Prix d’Amérique ! » Gabriele Gelormini est tout à sa joie alors qu’il vient de remporter sa troisième victoire d’étape dans la Casaq Ligue lors du premier dimanche du meeting d’hiver de Vincennes (le 30 novembre). Au sulky de Voltigeur de Myrt dans les Masters GNT Paris-Turf 2014, le jeune driver italien vient de battre l’incontestable leader du championnat de France des drivers, Jean-Michel Bazire en personne ! Celui-ci n’est pas le dernier à le féliciter. Il est vrai qu’à son arrivée en France, Gabriele Gelormini (23 ans) a fait ses classes chez le professionnel aux quinze Sulky d’Or. C’est d’ailleurs pour celui-ci qu’il remporta sa première course à Paris. Depuis, le garçon a roulé sa bosse, s’est fait un nom et a surtout montré son esprit de compétiteur, remportant ainsi l’an dernier le titre de champion de France des apprentis. Cet esprit, Gabriele Gelormini ne s’en est pas départi depuis qu’il a rejoint les rangs des professionnels en fin de saison dernière.

La Casaq Ligue, il aime !

Régulièrement confronté aux meilleurs drivers français et européens, il reconnaît y trouver une source de motivation supplémentaire, lui qui dit ne pas ressentir de pression avant les courses. Sa soif de progresser et de s’étalonner aux meilleurs de sa profession, Gabriele Gelormini l’exprime aussi dans le cadre de la Casaq Ligue. Cet été, il s’est ainsi imposé à un mois d’écart à deux reprises avec Ulzhane et Amiral Sacha à Cabourg. « C’est un challenge qui m’intéresse. J’avais d’ailleurs consulté le classement après mes deux premiers succès. Mais Je ne drive pas encore suffisamment dans les étapes pour espérer jouer l’un des premiers rôles et que ce soit un objectif à part entière pour moi. Mais à l’avenir, cela m’intéresse », estime-t-il alors qu’il totalise une trentaine de participations cette saison à la Casaq Ligue dont il vient de réintégrer le top 20. C’est un coup sûr, le jeune pilote transalpin n’a sûrement pas fini de faire parler de lui.
14° de la casaque ligue dont treize fois dans les quintes en 30 participations seulement ça laisse a reflechir

r56d.png

Dernière modification par whitefang (30-01-2016 03:17:40)


« Les défaites de la vie conduisent aux grandes victoires. »


Max-Pol Fouchet

Pied de page des forums